News

AInsa le retour (par Ben)

le dans Racine
AInsa le retour (par Ben)
Décollage vendredi matin de bonne heure en compagnie de Christophe, Emeric et Damien que l’on retrouve à Lannemezan.
On a un timing à respecter car notre interprète attitré a convenu d’un RDV à 14h avec TT Adventura, notre taxi.
On prend possession de nos chambres, on mange, on se prépare et on est déjà sur les vélos.

On retrouve notre chauffeur et direction la Maxiavalanche !
Il nous dépose au point le plus haut où il peut accéder, il nous reste 600m de D+ sur 6 petits kilomètres.

Arrivés en haut, on mange un morceau, on enfile les protections et c’est parti; nous qui pensions attaquer que de la descente, raté… Ca descend un peu et surtout ça remonte en permanence! On passe à des 2-3 endroits vertigineux où il faut descendre du vélo, genre single de 50cm avec falaise à droite. Et le vrai D- débute! Les corps de roue libre chantent, les cuisses et les bras en prennent pour leur grade, on est content!
Le final emprunte la ruta 7 qui est tjrs aussi bonne avec ces singles en pleine forêt, on discute avec un groupe qui nous conseille un itinéraire en précisant qu’il faut faire gaffe : passages chauds…
Et effectivement, ils nous avaient pas menti…

Retour à l'hôtel où la douche sera des plus agréables, car oui il fait plutôt chaud à Ainsa bien qu’on soit fin octobre.

Je ne m’étendrai pas sur la soirée du vendredi soir, la finalité étant que nous sommes parti de l’hôtel à 10h50 le samedi matin…

Raisonnablement, on part sur une trace un peu plus cool que celle initialement prévu.
Descentes gentilles, mis à part une longue portion pentu avec de la bonne grosse pierre très usante…

On pose les vélos, on part à la recherche d’une table en terrasse avec ce magnifique soleil, une fois le repas avalé, grande discussion sur quelle trace faire en cette fin d’après-midi, jusqu’à ce que Christophe, grand seigneur, ou un peu fatigué nous propose de nous déposer en altitude pour faire un des deux descentes de la mythique Costa Doble, une telle proposition ne pouvant se refuser, c’est parti! Il est 17h lorsque nous sommes en haut, équipés et prêt à en découdre! La Costa est un must, le flow est là, on prend de la vitesse, mais pas trop car en cas de chute, c’est au menu pente + arbres en permanence, on arrive sur les fameuses épingles dans du très pentu, que c’est bon… On longe le Rio jusqu’à Ainsa et la journée se finit en beauté !

On est samedi soir mais il faut être sage car demain matin, on décolle à 8h de l’hôtel avec toujours comme contrainte horaire, rendre notre chambre vers midi. Après discussion avec Jo l’indien que l’on retrouve, ça sera la Costa Doble.

On commence par la plus physique, trialisante et pentu avec de bonnes marches sur le final, Jo est là au camping de Boltana pour nous remonter, c’est la dernière, il faut en profiter, lâcher un peu plus les freins sans se fracasser pour autant…
Cette dernière descente s’est bien déroulée, si ce n’est la rencontre avec un sanglier en plein milieu du single à 10m de moi!

Bon, on y retourne quand !!!????


RANDONNÉE « LA SAINT PAULOISE » 22/10/2017 (par China Girl et Denis Loeb)

le dans Racine
RANDONNÉE « LA SAINT PAULOISE » 22/10/2017 (par China Girl et Denis Loeb)
Avis à Lucky Luke… En ce dimanche 22 octobre 2017, 13 Daltons (ils sont bien en jaune et noir ??) se sont échappés de Saint-Sever (et de ses environs) pour rejoindre le lac de Christus à Saint-Paul-lès-Dax afin de goûter à quelques moments de liberté sur des singles, chemins et pistes dacquoises.
Un avis de recherche a donc été lancé pour mettre la main sur Adrien, Denis, Fabrice, Geoffray, Jean-Luc, Jean-Yves, Laurent, Lilian, Nicolas, Olivier L., Pascal, Philippe D. et Thierry VDK.
Et c’est là que mon rôle d’indic entre en jeu, afin de retrouver leurs traces… Allez Rantanplan au taff !
Alors, je vous filerai bien un tuyau…
Le parcours était composé de 2 boucles :
La boucle n°1 de 23 kms, était parsemée de nouveaux singles, certains assez techniques, cabossés, boueux ou glissants (comme quoi, il n’y a pas que de la terre noire « là-bas ») … Et d’autres étaient plus classiques mais très jolis dans les pins ou la bruyère.
Peut-être déjà quelques diables se seraient égarés (ou planqués ?) dans certaines boucles où les rubalises foisonnaient tant que l’on se croisait parfois, sans trop comprendre ni comment ni pourquoi… ? D’ailleurs, un certain K… m’a demandé ce que je faisais à contresens ?
Pour sûr, ceux qui voulaient se déchainer sur du technique auront été servis : coups de cul, bosses, racines, descentes pentues auront fait leur bonheur !
Une fois de retour au lac, la boucle n° 2 tendait les bras à ceux qui voulaient encore se faire la belle, sur 22 kms, tant qu’il était encore temps…
Et les plus rapides de nos évadés auront forcément distancé leurs poursuivants sur des parties parfois roulantes mais aussi de jolis singles de cette boucle n°2… Et ils auront même la chance de chevaucher leur monture à nouveau sur un single de la boucle n° 1 !
Finalement, « le retour de ces Daltons-là » au lac prouve qu’ils n’ont pas été plus malins que les vrais ! Ils ont été repris à leur retour, quelque peu souillés mais ravis de retrouver des copains pour revivre leur folle escapade de la matinée !
En résumé, une randonnée originale dans son concept : rentrer au point de départ après une première boucle afin de repartir sur une deuxième pour ceux qui n’en auraient pas eu assez.
Cependant, le balisage dans certains singles ou croisements aurait mérité des flèches pour compléter les rubalises et signaler les directions.
Un accueil plutôt sympathique avec un café, une tombola (un tirage au sort pour gagner des lots), un sandwich (au pâté).
La météo a été assez conciliante jusqu’en fin de matinée ; une averse d’un petit quart d’heure aura mouillé les vététistes et surtout rendu les chemins plus glissants… Mais, hélas, les organisateurs ne maîtrisent pas ce paramètre.
A l’an prochain, à condition d’avoir un soleil radieux ?!

Photos de la rando 2017

le dans Racine
Photos de la rando 2017
Les photos et commentaires sont dans le menu "Cap de Gascogne" (menu de gauche)