News

CR RANDO LANNEPLAÀ - 23/09/2018 (par China Girl sous couvert de mon supérieur hiérarchique Denis Graffiti Loeb)

le dans News 2016
CR RANDO LANNEPLAÀ - 23/09/2018 (par China Girl sous couvert de mon supérieur hiérarchique Denis Graffiti Loeb)
En ce dimanche, Denis et moi, nous avons décidé d’aller pédaler dans un coin des PA... A la rando de Lanneplaà.
4 membres du Club sont présents aussi : Jean-Luc P., Jean-Yves, Freddy et Bernard électro. Le Président, Bernard est venu surtout pour promouvoir la très prochaine rando de Saint-Sever, il faut dire que c’est un excellent homme de communication !

Un slogan a germé dans pas mal de têtes, comme une évidence… « Et ben, Lanneplaà, ce n’est pas plat !! Ah Ah !! » (Ici, Christelle, ma comparse du jour, ne me démentira pas parce qu’elle l’a même dit !)

En effet, au panneau d’affichage 980 m de D+ sont annoncés sur le 40 kms ; à l’arrivée, sur certains GPS, autour de 900 m. Donc, vous vous doutez bien que certains ont eu mal aux cuisses, et j’en fais partie !

Dans le détail, je dirai que cette rando est satisfaisante :
De jolis singles dans l’ensemble, joueurs et techniques, sans trop de passages délicats ; de belles montées, parfois longues, parfois raides, et même les deux.
Certes, des passages enherbés ou des bordures de champs qui sautillent de temps en temps (on y laisse du jus), voire de la route mais il faut bien relier les différents singles.

Avant le 2ème ravito, une ascension longue mais douce nous permet de nous délecter d’un magnifique point de vue sur les Pyrénées. Bien pensé Messieurs les organisateurs de mettre le ravito au point de vue le plus haut du parcours, à côté du château d’eau de Lanneplaà !

Au 3ème ravito, nous avons droit à une petite boucle de 3 kms (aux dires des bénévoles) ; elle était super agréable avec notamment un single encaissé, avec des virages relevés… Un vrai régal, on y serait repartis mais il valait mieux se réserver pour la suite !

A la fin du parcours, cela fait plaisir de revenir à la civilisation ! Merci à l’église, qui sonne les coups de midi, de me rappeler qu’il est tant d’arriver parce qu’un certain vététiste pédale bien plus vite que moi et par conséquent, il est déjà arrivé, a déjà bu sa bière et avalé son sandwich.
Une petite descente encaissée le long d’un champ avec un petit saut et ça y est, on a rallié l’arrivée, ouf ! D’après mon compteur : 42 kms… Et Denis m’assure qu’il l’a bien étalonné depuis que je suis passée au 29 pouces !

Pour finir, les 3 ravitos étaient bien fournis et variés : du sucré (chocolat, orange, banane, pruneau, pain d’épices…;) et du salé (toasts de pâté) et les boissons qui vont avec (jus d’orange, soda, eau avec ou sans sirop).

Un accueil de qualité : café et gâteau, fluidité aux inscriptions, départ donné à l’heure.
Le balisage parfait : des flèches faciles à repérer (sur piquet ou au sol), des rubalises.

Un petit bémol, le prix peut-être un peu élevé : 7 €, certes avec le sandwich mais pas la bière ?!

On reviendra parce qu’on a apprécié la diversité des terrains (argile, herbe, quelques cailloux, et même un peu de sable !) et les difficultés proposées !

Doazit 26/08 + Morcenx 09/09

le dans News 2016
Doazit 26/08 + Morcenx 09/09
Doazit : Cette année encore, super rando! Une des meilleures de l'année pour moi ... Trop confidentielle ces dernières années, quelques riders seulement au départ, dont 2 st-severins c'est tout (Caillou et moi-même).
Très beau parcours, remplis de singles sauvages et de défis techniques (dans le sens de la montée surtout). Très physique aussi, 30kms à peine mais beaucoup de D+ en proportion... Pour un peu ils pourraient utiliser l'appellation "doazit extreme". A refaire sans hésitation!

Morcenx : Pas du tout le même trip, mais pas mal non plus. Manquait un peut de relief à mon goût sur le 35 (mais bon, hein, j'avais qu'à faire le 50)
Joli singles entre les arbres, pour les possesseurs de guidons pas trop larges... Meteo pluvieuse au départ, mais qui s'est vite arrangée. Pas mal de monde malgré tout. Ravitos plus que corrects. Bilan positif (mais un peu - bien que Doazit quand même...)

Chalosse Xtreme 16 septembre 2018

le dans Racine
Chalosse Xtreme 16 septembre 2018
Une fois n’est pas coutume les conditions s’annoncent idéales pour cette édition du Chalosse Xtreme. Quelle bonne idée de l’avoir déplacé d’un pluvieux printemps à une magnifique fin d’été !
Arrivé sur place à 7h00, peu de monde présent mais Adrien (avec un K) est déjà là. Motivé et content de reprendre le VTT après de longs mois sans y toucher je m’inscris sur le 80km. A l’affichage je vois qu’il fait 83km, 1800D+. Ca parait assez copieux, j’espère être de retour avant 15h00 ! Les présents de St Sever après vérification avec notre Président car je n’ai pas vu tout le monde le matin: Adrien(kono, Ballouard (Balou),Roger, Eric Ducau et son frère Fifi, Laurent, Pascal Gomez, Jean Luc Leiza (le maréchal), Jan Oswarek, Geoffray, Denis Ladeira, Kiki, VDK, Jean Yves, Yannick Brethous, Philippe Fraty, Emeric. Pas mal de motivés d’Oloron, de Salies et d’autres clubs du 64 semblent se lancer aussi sur le 80km. A St Sever visiblement on vise plutôt le 60km. A 7h20 l’organisation annonce que 80% du balisage a été enlevé dans la nuit ! Il y a de gentils farceurs « bon esprit » dans le coin, sûrement le genre à vouloir ne pas partager les collines et les bois environnants…
Le départ est donc légèrement différé le temps que l’organisation re-balise (parfaitement) les circuits. 7h50, Le départ se fait par petit groupe afin d’éviter le goulet d’étranglement, je pars dans le 3è groupe avec Adrien et Kiki. Pourtant au bout de 500m à l’abord de la première petite descente ça bouchonne, je passe en grillant la priorité à Adrien qui semblait se poser des questions ;-)
S’ensuit un peu de bordure de champs et toute une série de single dans les bois qui tournicotent délicieusement, c’est plat et parfait pour une mise en jambe. Ah ben non c’est plus plat et ça monte même sévère rapidement mais on s’en doutait ! partis par le côté Nord on revient sur Nassiet pour partir côté Est d’abord par la route (magnifique vue sur les Pyrénées) petite boucle dans les bois avec très beaux singles et grimpettes puis direction plein Sud ensuite. Quelques petites portions roulantes avant de réattaquer les singles. Au 3è ravito vers le km 35 je commence à me demander si je vais tenir les 83km, j’ai le développement un peu court (32x36) ou la caisse insuffisante, je force comme une mule pour passer les raidars qui sont nombreux… bon ça passe et heureusement quelques portions de pistes et bordures de champs viennent décontracter tout ça. D’habitude je déteste mais là elles sont bienvenues ! Il y aura de belles portions de singles en forêt avant d’arriver sur Amou, ou le profil ultra roulant pendant une dizaine de km est à nouveau le bienvenu ! Ce qui est très bien vu ce sont les ravito grosso modo tous les 10km. Le Bois d’Amou se passe facilement avec une majorité de pistes roulantes et quelques portions de bons singles. Roger et Jean Yves m’ont rattrapé sur cette portion et me dépassent. Les choses se re-corsent vers Brassempouy et St Cricq, les montées sont bien raides mais le plaisir est vraiment là dans les singles et quelques descentes font aussi oublier le reste. A l’un des ravitos un collègue de St Sever sur un GT acier gris me rattrape et me dépasse, il semble lui aussi parti sur le 80km. Au km 68, en pleine descente je sens une méchante piqûre au coin de l’œil, le temps de freiner et descendre du vélo la bestiole me repique, ça fait hyper mal, je mets un peu d’eau, je remets les lunettes que je n’aurais pas dû enlever (j’avais chaud). Je n’ai pas vu la bête mais vu comme j’ai gonflé les jours suivants je dirai frelon. Heureusement le plaisir de rouler les singles et les pistes est toujours là, certaines côtes ont du mal à passer. La dernière boucle du 80 sera hyper sympa, que du single en forêt mais encore 4 beaux raidars, je monte en partie à pieds sur 3 d’entre eux, ça décontracte les mollets ! Je comprends pourquoi il y a un dernier ravito à 5km de l’arrivée… entre la chaleur et les raidars nous sommes nombreux à accuser le coup sur ce dernier tronçons. Quasiment que du single jusqu’à ce qu’on retrouve la route et retour à la salle des sports de Nassiet. Il est 14h15, 6H30 pour une rando dont 5h50 en vélo, 85km, que c’est bon ! Mon Kona Unit et moi nous sommes absolument régalés sur ce parcours extrêmement bien tracé, nettoyé, parfaitement balisé malgré l’attentat de la nuit, avec beaucoup de ravitos. Un grand merci au club Chalosse VTT et à l’année prochaine, allez même si c’est au printemps je reviens ! Thomas