News

CR RANDO MANT DU 25/08/2019 (par Denis Graffiti-Loeb)

le dans Racine
CR RANDO MANT DU 25/08/2019 (par Denis Graffiti-Loeb)
Un CR de Mant en chasse un autre ! Et oui le club HAYET VTT nous proposait un rattrapage de leur rando deux mois plus tard, mais un dimanche cette fois ci avec 3 parcours de 25, 40 et 50 kms.

Finalement, il ne fallait pas hésiter à prendre un peu plus de « Mant à l’eau » tellement elle était bonne. 😉 En effet, après les premiers kms roulants, l’idéal pour se chauffer les mollets, la suite sera une bonne alternance entre chemins en sous-bois et nouveaux singles de toute beauté. Ces mono traces sont super joueuses et tracées dans la pente, exploitant au maximum les bois, enchainant les montées et descentes (en croisant celui qui monte). Les passages de baradeaux et divers coups de cul sont nombreux, entrecoupés de virages en dévers où il fallait garder la trajectoire ! Et hop une petite épingle de ci de là, nous permet de virer au frein… Un vrai régal ! Les descentes sont rapides ou plus techniques, les diverses passerelles nous permettent de franchir facilement et sur l’élan, les divers fossés ou les creux, mais avec quelques passages à guet.

En résumé : une très bonne rando avec un très bon accueil, un balisage impeccable, des ravitos corrects, un circuit au top (singles bien préparés et grattés) avec du D+ pour nous rappeler que ce secteur des Landes (vous savez « le plat pays ») n’est pas plat justement ... Gros travail du club pas forcément bien récompensé, l’affluence n’étant pas au rendez-vous, nous étions 15 du club des diables jaunes à avoir fait le déplacement.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour ! HAYET VTT ne doit pas rester sur cette déception. Il faut encourager ce jeune club sympathique et dynamique à poursuivre cette belle aventure qui ne fait que commencer.
Pour l’année prochaine, mettez en avant le nouveau parcours (modifié par rapport à 2018) avec ces nombreux singles.

A l’année prochaine !

Mant 2019

le dans Racine
Mant 2019
Une fois n’est pas coutume, le club d’Hayet nous propose une rando un samedi matin.
Etant arrivé tout juste pour le départ, nous partons dans les derniers avec Philippe et notre président pour le 40km.
A noter qu’un circuit de 25km est également proposé.

Le début est assez roulant, mais nous empruntons souvent des portions de routes ou de pistes montantes. Ce ne sont pas des pourcentages de folie, mais nous sommes régulièrement dans des montées entre 8-11% mine de rien.
Après quelques km : un 1er single ! Un peu court, mais très bien tracé...prometteur !
Mais nous avons encore droit à du roulant après pour arriver au 1er ravito : 4 quarts, pain d’épice, abricots sec, chocolat pour les gourmands et boissons : menthe, grenadine et eau. Tous les ravitos seront identiques au niveau du contenu.
La brume, qui ne nous quittera pas de la sortie, nous empêche de profiter de panorama : dommage.

Nous repartons, et peu après nous découvrons d’autres singles, plus longs cette fois et toujours très bien tracés, en sous bois : très plaisant à rouler !
Le second ravito est très proche du 1er : un peu surprenant mais c’est sans doute dû au fait que nous devons aussi composer avec les circuits trail et marche.
Nous arrivons ensuite de nouveau dans un sous bois pour le meilleur secteur de la rando : un peu plus de 6km ( !) de single...énorme !!!
Technique, physique et ludique, Philippe et moi nous nous régalons...Bernard est un peu à la peine, mais nous n’en voulons pas à notre président !
Ensuite, plusieurs singles plus courts nous sont proposés, entrecoupés de portions route ou pistes. Là encore, les singles sont très bien tracés : on s’éclate et nous arrivons au 3ème ravito.
Mis tout bout à bout, ça fait pas mal de km de singles et c’est un peu difficile de bien récupérer car il y a peu de plat sur les portions routes et pistes.

Les 7-8 derniers km sont plus bcp plus roulants, il n’y plus de singles, un secteur piste montant qui fait mal aux jambes mais sinon, c’est du plat pour rentrer à Mante.
Au total : 39km et 666m de D+ : mais il y avait un peu plus de 600m de D+ sur les 32-33 1ers km.
A l’arrivée, la bière est offerte en échange de la plaque numérotée.

Pour ma part je découvrais cette rando et je suis agréablement surpris. Certes, il y a un peu de roulant au début et à la fin de la sortie, mais le travail réalisé pour faire tous ces singles est impressionnant alors ne soyons pas tatillons et félicitons plutôt les organisateurs.
Nous avons passé un super moment, accueil très agréable de la part de tous les bénévoles, que ce soit au départ et à l’arrivée et aussi à chaque ravito, des singles superbes, bière fraiche à l’arrivée : nous reviendrons !






CR RANDO MENDIKLETA – 16 /06/2019 (par China Girl)

le dans Racine
CR RANDO MENDIKLETA – 16 /06/2019 (par China Girl)
En ce dimanche, ce fut une première à deux niveaux :
Pour Denis et moi, première rando en Pays Basque, à Saint Martin d’Arrossa précisément alors qu’habituellement, elle se situait à Bidarray.
Pour les organisateurs, il s’agit de proposer 7 petits circuits (dont une spéciale pour ceux qui veulent grimper très haut) de 7 à 11 kms qui reviennent à chaque fois sur la place du village et que chaque vététiste peut combiner à souhait jusqu’à ne plus avoir de jambes ! En effet, quand les boucles sont courtes, « tu montes comme un âne et tu descends aussitôt, comme une chèvre » !
Denis accompagné de Jérémy, Carlos (deux membres du club de Tartas) et Jojo (de Cazères) partent sur le circuit 1 puis retour à la case départ (qui est aussi le seul ravito). Ils enchainent avec les circuits 4,5 et 6 qu’ils ont réussi à relier sans revenir à la place puis repartent sur le circuit 2… Et pour eux, ce sera suffisant ! 36 kms et un peu plus de 1 700 m de D+.
Christelle et moi, accompagnées de 4 autres membres du club de Tartas (Christophe, Ghislain, Manole, Serge) décidons de commencer plus cool : circuit 1 au programme. Retour à la place, circuit 2 ensuite… Déjà, Christophe et Ghislain jettent l’éponge mais bravo à eux pour leur perf !
Ensuite, ce sera le circuit 4 où le D+ est plus important…. A notre 3ème retour, 27 kms et personne ne veut repartir alors que je suis motivée. Finalement, après beaucoup de conviction, je persuade Christelle, nous repartons sur le circuit 2.
Au final, pour les deux combattantes du jour : 35 kms et un peu plus 1500 m de D+. Et notre compte est bon.
Petite parenthèse qui mérite d’être faite : il y avait un extra-terrestre parmi nous ce jour-là… Nicolas Conquéré du club de Nassiet a parcouru 69 kms avec un plus de 3 200 m de D+. Les organisateurs l’ont arrêté à l’horaire butoir (15 h 30). Chapeau bas !
Bilan : le principe de petites boucles est intéressant. Le tout est d’être motivé pour en enchainer plusieurs. Une partie des montées étaient sur le bitume, certaines longues et raides. Les singles étaient surtout en descente, techniques et engagés. D’ailleurs, la descente du circuit 1 était très caillouteuse avec des ornières, apparemment ravinée par les orages récents…. Certains et certaines (je ne dirais pas qui) se sont fait peur ! Aux dires, celle du circuit 3 était la même en plus technique.
Au programme aussi de beaux paysages quels que soient les circuits, un vrai régal.
Le seul ravitaillement sur la place du village a été rapidement dévalisé… Victime de leur succès, les organisateurs avaient-ils prévu assez ?
Bière comprise dans les 8 € mais pas le hamburger (là encore rupture de stock, quel dommage).
Expérience à reconduire !?

Tethieu

le dans Racine
Tethieu
CR Rando de Téthieu : une bien belle surprise !
Ça démarrait plutôt sous de mauvais augures : le weekend avait été dédié principalement à ripailler et le réveil dimanche a été très douloureux, d’autant plus à la vue de la grisaille et pluie qui se met à tomber. Génial. Ayant chargé le vélo la veille, je n’ai « malheureusement » pas le prétexte d’une intendance humide pour retourner me coucher.
Inscription rapide grâce au pass « Bernard », délégation forte de St Sever et des clubs souvent rencontrés : Chalosse VTT, Morcenx (tient ! je retrouve la fusée de Tartas), Haut Mauco etc etc. Mais au final l’affluence ne me paraît pas énorme : 150 à vue de nez. Le ciel bas a dû en décourager certains.
Départ à l’heure soit 8h30 pour 42km, on suit un ouvreur sur 2-3km de route d’abord puis sur de la piste sablonneuse. Cette portion plane et rectiligne me semble bien longue et je commence à me dire que ça risque fort de manquer d’intérêt si ça continue comme ça. Toujours sur la piste on passe à vive allure à côté d’une carrière, quelques-bordure de « champs » de pins et enfin les premiers monotraces se présentent. On attaque par des zigzags à plat entre les arbres, et le gars devant moi trouve le moyen de faire la culbute à gauche dans le fossé… il est bien emmêlé dans son vélo, je descends l’aider, il repart sans un mot… On arrive ensuite sur des buttes de sables (ferme), c’est très ludique et ça réchauffe. Et là ça va crescendo de sentiers sympathiques mais sans difficulté jusqu’à ce que l’on arrive dans une zone vallonée et que les coups de culs se fassent plus rudes, le sentier étroit et joueur entre les arbres, quelques descentes grisantes, ça s’enchaîne, c’est rapide, un peu technique et très sympa. On ne retrouvera quasiment plus de piste avant la fin de la rando, beaucoup de single, un terrain beaucoup plus vallonné que je ne le pensais et des sentiers tops, manifestement en grande partie ouvert pour l’occasion, et c’est varié : sous-bois, crètes, à flanc, passages type « north shore » sur plaques métal (un blessé à déplorer au début de la rando, bien abimé au visage) ou lattes de bois heureusement recouvertes de grillage, des zones trialisantes entre les arbres : un régal de rapidité, fluidité et d’une certaine dose de technique.
Seule ombre au tableau à mon goût : les 2-3 portions qui nous font emprunter des sous-bois ou bordure de pinèdes labourés par le rouleau landais qui bossèle le sol, de la vraie tôle ondulée de piste africaine qui nous secoue dans tous les sens, évidemment en tout rigide ça n’arrange rien. La fin de la rando redeviendra plus roulante : on retrouve de belles pistes ou on peut détendre les jambes, un peu de bordure de champs mais encore quelques morceaux de bravoure en single à flanc et du trialisant sous les arbres.
Au final une grande majorité de très bons singles sur les 42km, 2h35 de plaisir sur cette rando. Bravo aux traceurs de Téthieu !